Deux théoriciens toulousains des nombres opposés sur Tolosana

Le SICD de Toulouse vient de mettre en ligne sur Tolosana les ouvrages de deux mathématiciens toulousains du 18e siècle.

Le premier, Elémens de mathématiques à l’usage des écoles de philosophie du collège royal de Toulouse,  (Toulouse, 1781) est l’oeuvre de l’abbé Roger Martin (1741-1811) professeur de « philosophie »au collège royal de Toulouse (du temps où les mathématiques formaient une discipline rattachée à la philosophie…). Il y développe une théorie des nombres opposés  : c’est le premier auteur à employer ce terme

Cette théorie est remise en cause 10 ans plus tard par l’un de ses collègues toulousains, Gratien Olléac (1756 ?-18..) dans l’ouvrage Mémoire sur des théories nouvelles des nombres opposés, des imaginaires et des équations du troisième degré (Toulouse, [1793])

Pour en savoir plus, consulter : Gert Schubring. Conflicts between Generalization, Rigor, and Intuition. Sources and Studies in the History of Mathematics and Physical Sciences, 2005, 15-150 (p. 116-120)

Ces deux livres font partie du corpus sur l’histoire des sciences à Toulouse (1500-1830) consultable sur Tolosana. On y trouve bien entendu un mathématicien bien plus célèbre, Pierre de Fermat, mais aussi des ouvrages de médecine ou de sciences naturelles. Actuellement, ce corpus compte une centaine d’ouvrages

(tous nos remerciements à Antoine de Falguerolles)