En retard ?

Que se passe-t-il quand un ouvrage n’est pas rendu dans les délais, qu’il est en retard ?

Du côté du retardataire : il reçoit plusieurs lettres de rappel successives, jusqu’à ce qu’il ramène le document. Et il écope de pénalités de retard, c’est-à-dire qu’il ne peut pas emprunter à nouveau pendant un nombre de jours proportionnel au nombre de jours de retard.

Du côté d’un autre emprunteur, qui attend désespérément le retour du document : frustration et incompréhension avec éventuellement la question « Pourquoi la bibliothèque n’a-t-elle pas plusieurs exemplaires ? « … réponse : parce que le budget de la bibliothèque n’est pas extensible ! Les bibliothécaires essaient dans la mesure du possible d’acheter en plusieurs exemplaires les ouvrages recommandés par les enseignants via les bibliographies de cours.

Rendre les documents en retard génère donc de la gêne, d’un côté comme de l’autre. Le compte lecteur d’Archipel peut vous aider.


  • Vous pouvez vérifier vos emprunts et leurs dates d’échéance en vous connectant à votre compte lecteur. La procédure de connexion n’a pas changé depuis ce billet qui date des débuts de l’Arche dénouée.
  • Certaines bibliothèques proposent une fonctionnalité supplémentaire sur le compte lecteur, le renouvellement en ligne.

Attention, n’attendez pas le dernier moment pour renouveler vos prêts : ce ne sera pas possible si l’ouvrage est déjà en retard !

  • D’autres (ou les mêmes !) permettent de le faire par mail ou par téléphone :

Renseignez-vous auprès de votre bibliothèque
pour connaître les services proposés.

Il faudrait aller plus loin. L’idéal serait un mode de communication plus rapide et plus direct que le courrier postal pour prévenir les retards… On y travaille !