“Une petite impatience ruine un grand projet”

Petit scarabéeAujourd’hui, Petit Scarabée, il fait beau, et il me faut un peu d’inspiration zen parce qu’au lieu de faire dorer mes orteils au soleil, je suis au bureau.

Si je cherche des ouvrages écrits par Confucius dans Archipel, je fais chou blanc et je peux me dire que décidément, il n’y a rien dans ce catalogue (et que le SUDOC est bien plus performant).

Mais, comme disait le sage, une petite impatience ruine un grand projet

Et si on repartait du côté de la recherche alphabétique ? On l’a déjà expérimentée pour la recherche sujet. Elle peut également être utile pour retrouver un auteur.

Recherche alphabétique auteur

Kong zi ?? ça alors, qui l’eût cru ? Sûrement pas moi en tous cas…

Il faut dire que les noms de personnes sont choisis, en langage RAMEAU, dans leur langue originale, ici translittérée du chinois en caractères latins.

Autre exemple, moins exotique : je cherche des ouvrages de Roger Martin (oui, j’ai définitivement renoncé aux orteils au soleil… du moins pour aujourd’hui).

Pour le coup, Archipel est plus bavard.

Mais est-ce pertinent ?

Je récupère tout un tas de Roger Martin différents,

et même des pas Roger Martin du tout, voyez plutôt.

C’est le résultat d’une recherche par mots : Archipel cherche Roger et Martin comme deux mots différents.

Alors que si je passe par la recherche alphabétique, en tapant d’abord le nom de famille, comme si j’ouvrais le dictionnaire, je peux choisir le Roger Martin que je veux, en fonction des informations biographiques affichées (dates ou spécialité).

Recherche Martin, Roger

Donc, la recherche alphabétique, on y pense pour :

  • un auteur étranger, dont on ne connait pas le nom dans sa langue originale, surtout si c’est une langue en alphabet non latin pour trouver la forme translittérée.
  • un auteur dont on ne se rappelle pas bien l’orthographe du nom
  • un auteur qui a plein d’homonymes.

Il disait quoi déjà, l’autre ?