Varia Opera Mathematica : Voyage à travers les fonds anciens


 

A l’occasion des Journées nationales de l’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP), le service du livre ancien présente  à la BU sciences  du 2 au 30 octobre une exposition de livres anciens de mathématiques (16e –début  19e  siècle). L’exposition est organisée en collaboration de  Maryvonne Spiesser, Olivier Keller, Raphaël Mizrahi et Michel Guillemot, professeurs de mathématiques et membres de l’association. Ces livres proviennent des fonds anciens de la BU de l’Arsenal  et de la BU sciences.

 

C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des classiques  (l’édition originale des Varia opera mathematica de Fermat, de belles éditions anciennes d’Euclide) ou des traités des 17e ou 18e siècles de mathématiciens de la région  ; mais on peut aussi y apprendre qu’en 1801, à Carbonne (31), le setier était égal à 1,0487116 hectolitre, qu’en 1811  l’indemnité myriamétrique  pour  les frais de de missions des notaires s’élevait à 2 F 50 ou que le mot « barème » vient de François Barrême (1640-1703), mathématicien français qui a publié un des premiers manuels pratiques de comptabilité.

 

Des livres d’astronomie du 16e au début du 19e siècle sont également exposés  du 2 au 28 octobre à la BU sciences  dans la manifestation  «Observation de l’univers : visions d’hier et d’aujourd’hui» organisée par la BU Sciences en collaboration avec le CNES et l’Observatoire Midi-Pyrénées  dans le cadre de la Novela. Ils proviennent des fonds anciens de la BU sciences et de la bibliothèque de l’OMP (déposé aux Allées Jules Guesde).